NOUVEL ALBUM "Maybe next year" ( chez Swing Alley/Fresh Sound Records)

Lire la chronique  Jazzhot n°680

Lire la chronique Jazz Magazine n°696

Acheter l'album CD

Acheter l'album mp3

 

 

D’origine barcelonaise, le saxophoniste et clarinettiste  Esaie Cid débute sa carrière au sein du Barcelona Jazz Orchestra, big-band dirigé par Oriol Bordas,  avec lequel  il enregistre et tourne  avec Jesse Davis ainsi que Frank Wess.

 

Arrivé en France  en 2002, il  fonde  le groupe Jazzpel, quintet jazz aux influences gospel avec trois albums à son actif. Installé depuis 2005 à Paris, Esaie Cid investit la scène du Jazz français en multipliant ses collaborations en tant que sideman avec de nombreux musiciens (Mourad Benhammou, Fabien Mary, Michel Pastre, François Laudet, Gilles Rea, Jean Pierre Derouard, Hugo Lippi, …), et en créant son propre quartet (enregistré chez Fresh Sound Records).

 

Autant à l'aise en petite formation qu'en grand orchestre, il est membre du « Michel Pastre Big Band », et tient le premier alto dans le « Red Star Orchestra », dans le « François Laudet Big Band » et dans le « Jean Pierre Derouard Swing Music BB ». Il est compositeur et arrangeur pour le « Trocadéro Jazztet & Sisters », et arrangeur dans le « François Laudet 5tet ». Également sollicité à l'international il enregistre et/ou tourne avec Lisa Lindsley et Masatoshi Toshi). Fin connaisseur du style West Coast, il joue la musique d'Art Pepper au théâtre dans la pièce  La solitude du coureur de fond.

 

 Toute cette activité se traduit par une abondante discographie, et la participation à de nombreux festivals (Jazz à Juan, Jazz à Montauban, Banlieues Bleues, Jazz sous les Pommiers, Rhino Jazz, Jazz à Saint-Germain des Prés, Festival de Montlouis, Enghien Jazz, Dima Jazz en Algérie, Saint-Louis au Sénégal …), ainsi qu'à la programmation des clubs parisiens (Sunside/Sunset, Caveau de la Huchette, Autour de midi et minuit  Petit Journal de Saint-Michel et Montparnasse...)

 

 Lire l'interview d'Esaïe Cid par Jérôme Partage

 

«…Esaie Cid est de ces talents originaux qui naissent aujourd’hui parce qu’ils ne craignent pas de réactiver les racines musicales du jazz (...) Modeste, savant, élégant et délicat, à la ville comme à la scène, il est le modèle parfait de ces musiciens de jazz qui, pour n’être pas nés dans la patrie du jazz, n’en apportent pas moins leur pierre, toujours précieuse, à l’édifice et à la permanence de cet art. (...)Esaie Cid, c’est la poésie sur son instrument, la recherche d’une beauté délicate, un brodeur de mélodies, un développeur d’atmosphères... »

 Yves Sportis, Jazzhot

 

"Esaie Cid a choisi, avec humilité, de poser ses pas dans ceux des grands ancêtres. D'étudier à fond leurs styles. De s'en imprégner jusqu'à les faire siens. Son talent a fait le reste. Ainsi, paradoxalement, apparaît-il bien plus original, dans sa pratique du bop et du cool, que bien d'autres de sa génération ..."

Jacques Aboucaya, Jazz Magazine

 

"...with “Skylark Song,” a delightfully fluttery melody on which [Lisa Lindsley's] poignant vocals swoop and glide with Esaie Cid’s lustrous flute"

Arnaldo Desouteiros, Jazz Station

  

« Le sax alto est catalan (…) son humour est surréalistissime. Un héritier musical de Salvador Dali.»

 Guillaume Lagrée, Citizen Jazz

 


                                                                                                                       Esaie Cid joue avec des anches et ligature Ligaphone